Andalucia.com - L’état du Marché immobilier de Marbella 2018

RAPPORT 2018 CONCERNANT LE MARCHÉ IMMOBILIER DE MARBELLA

By Christopher Clover Filed under: Marbella et Costa del Sol NouvellesNouvelles d'immobiliers et de marchés immobiliersPanorama nouvelles

Auteur : Christopher Clover, FRICS, directeur général de Panorama Properties, l'agence immobilière la plus ancienne de Marbella.

Christopher Clover rédige des rapports sur le marché immobilier de Marbella depuis 48 ans

Cliquez ici pour voir en format PDF

 En 2017, le marché immobilier résidentiel s'est considérablement amélioré, aussi bien dans la zone de Marbella que dans le reste du pays, consolidant ainsi la tendance observée durant ces dernières années.

Dans une première analyse, à l'échelle nationale, la incertitude politique qui agitait le pays sur plusieurs fronts en 2017 a finalement moins pesé sur le marché immobilier que l'élan positif généré par les facteurs macroéconomiques suivants : croissance du PIB supérieure à 3% (avec une prévision similaire pour l'année 2018), chiffres record de touristes, la diminution du chômage, la confiance du crédit international et la diminution des taux d'intérêt à des minimums historiques. Tout fait prévoir un panorama positif économique et du marché immobilier dans un futur proche. Aussi bien les experts du secteur immobilier que du secteur bancaire annoncent que nous sommes au début d'une nouvelle époque dorée pour le secteur immobilier espagnol qui durera au moins jusqu'en 20221&2, mais cette fois sans excès.

L'augmentation du volume des ventes de logements à l'échelle nationale en 2017 fut, comme prévu, la majeure depuis 2007, supérieure de 14,6% aux chiffres de 2016, avec la province de Malaga en tête3. Au niveau national, le nombre total de ventes de logements en 2017 fut de 464 423, passant du chiffre minimum de 312 593 en 2013 au chiffre le plus élevé depuis l'explosion de la bulle immobilière en 2008.4

mpmr-2018-graph-1-2

Faible impact du brexit pour les Britanniques qui achètent en Espagne

13,11% des ventes totales de logements inscrites au Registre de la Propriété en 2017, c'est-à-dire, un total de 60 885, furent réalisées par des étrangers. Comme c'est le cas depuis le début des années quatre-vingts, les Britanniques occupent la première place de ce ranking, avec un total de 9 114 acquisitions cette année. La France et l'Allemagne suivent les Britanniques à la seconde et troisième place, avec 5 285 et 4 731 acquisitions respectivement, ce qui représente environ un peu plus de la moitié des achats réalisés par les Britanniques5. C'est une preuve évidente de la force et de la résistance surprenantes du marché britannique jusqu'à présent, défiant clairement la faiblesse de la livre sterling et les craintes du brexit. 

mpmr-2018-graph-3

Nationalité des clientes acheteurs en Andalousie

Le graphique suivant, basé sur les données statistiques publiées au Registre de la Propriété6, montre le pourcentage d'acheteurs étrangers en Andalousie en fonction de leur nationalité (à la date de cette publication, les données statistiques de 2016 uniquement ont été publiées).

Il est également très intéressant d'observer ici la solidité du marché britannique, qui en 2016 représentait 26,82% du marché des acheteurs en Andalousie, et 19% au niveau national en comparaison avec le marché suédois, qui se situa en second lieu avec moins de la moitié des acquisitions.

mpmr-2018-graph-french-4

Le marché immobilier de la zone de Marbella est plus résistant et solide que le marché national

Le marché immobilier de notre ville a touché le fond en 2011, et commença à remonter en 2012, deux ans antes le reste de l'Espagne. Dirigé presqu'exclusivement par des investisseurs/acheteurs étrangers de diverses nationalités, c'est justement cette diversité de la nature des investisseurs internationaux de Marbella qui a toujours différentié son marché immobilier du reste de l'Espagne.

L'augmentation du volume des ventes à Marbella de 2014 à 2015 atteignit un pourcentage extraordinaire de 28,3%. Cette grande croissance des ventes est due au fait que les acheteurs (dont la plupart avait attendu des années pour acheter) se sont dépêchés pour profiter des meilleures offres avant que les prix ne commencent à augmenter.

Par conséquent, la récupération du marché dans la zone de Marbella est plus consolidée que dans le reste du pays, avec une stabilisation de l'augmentation en pourcentage du volume des ventes à Marbella, tandis que celui-ci continue à augmenter au niveau national. Par exemple, dans le reste de l'Espagne, le volume des ventes de 2017 est toujours inférieur de 21% aux niveaux précédant la crise de 2007, alors que dans la zone de Marbella-Benahavís-Estepona, il les a dépassés de 10,4%.7

Sur le tableau suivant, nous pouvons comparer le nombre de ventes de l'année 2017 dans la zone de Marbella (Marbella, Benahavís, Estepona) par rapport aux années précédentes. Dans l'ensemble, une augmentation de 11,15% du volume des ventes dans les trois municipalités en 2017 par rapport à 2016 est observée.

mpmr-2018-graph-french-5
La forte augmentation de 28,3% du volume des ventes à Estepona en comparaison avec les 6,9% de Marbella est due aux facteurs suivants :

  • Disponibilité très supérieure de sol urbanisable et urbain consolidé à Estepona par rapport à Marbella.
  • Retards d'un an ou plus dans la concession de permis de bâtir à Marbella, ce qui incite les promoteurs à acquérir des terrains à Estepona et Benahavís, où les permis sont octroyés dans des délais beaucoup plus courts.
  • Les prix des logements et des terrains sont plus bas dans la zone d'Estepona que dans les zones résidentielles plus consolidées (et souvent, plus prestigieuses) de Marbella.

En 2017, 499 ventes seulement furent réalisées à Benahavís, ce qui représente 6,7% des 7 487 ventes réalisées dans les trois municipalités, conjointement. Benahavís possède toutefois une importance vitale pour toute la zone, en raison de l'exclusivité de la majorité des zones résidentielles de la municipalité, telles que La ZagaletaEl MadroñalLa QuintaLos Flamingos, el Marbella Club Golf ResortLos Arqueros, et La Reserva de Alcuzcuz, notamment. La grande quantité de sol urbanisable encore disponible est également importante. Comme dans les autres municipalités, de nombreux logements à Benahavís sont déjà vendus ou en vente, alors qu'ils sont encore en phase de construction, et ils ne seront par conséquent pas repris dans les statistiques avant qu'ils ne soient terminés ou inscrits. Pour cette raison, nous n'accordons pas trop d'importance à la diminution observée dans les statistiques officielles des ventes de Benahavís pour l'année 2017.

La majorité des agences immobilières leaders à Marbella proposent des propriétés dans les trois municipalités.

Des mesures urgentes sont prises en vue d'accélérer la concession de permis de bâtir à Marbella

Depuis septembre 2017, quand l'actuel gouvernement a repris l'administration de la Mairie de Marbella, la maire et son équipe de professionnels ont adopté des mesures décisives pour réorganiser la Délégation d'urbanisme. Des mesures exceptionnelles visant à résoudre l'engorgement pour l'obtention de permis et licences urbanistiques de tout type ont été prises.

Les importants retards subis durant les dernières années dans la concession de permis de bâtir à Marbella, qui mettaient souvent plus d'un an, ont entraîné un préjudice pour les investisseurs qui souhaitaient construire de nouveaux logements ou rénover d'autres plus anciens.

Comme premier pas, la Mairie a réussi à simplifier le processus de traitement des permis de bâtir dans le but de réduire le temps requis pour leur concession à neuf mois maximum, aspirant à pouvoir réduire encore davantage ce délai, jusqu'à la moitié.8

Pour plus d'informations, lisez ici l'introduction de la Maire Ángeles Muñoz de la dernière édition de notre revue "The Marbella Property Magazine", volume 10, où elle détaille les mesures qui ont été prises. 

Les prix à la hausse

Selon les données publiées par le Collège des agents d'enregistrement d'Espagne, le prix du logement a augmenté de 7,6% dans tout le pays9. Après le fort ralentissement du marché immobilier et de l'économie en général durant la crise, et à l'heure où il ne reste presque plus de propriétés qui doivent être vendues de façon urgente dans la majorité des zones, une telle augmentation de prix n'est pas surprenante.

MPMR-2018-photo2

José Antonio Pérez, le directeur général de l'Instituto de Práctica Entrepriserial (IPE), l'unique école spécialisée dans le secteur immobilier et la construction, fondée il y a vingt ans et avec plus de 10 000 étudiants en Espagne et Amérique Latine, et son équipe, prévoient qu'en 2018 les prix continueront à augmenter sur toute la côte, spécialement dans la zone de Marbella et alentours, vu le manque de sol urbain consolidé. Bien qu'il fixe prudemment cette augmentation à 6,7% en général, il avertit que la croissance pourrait atteindre les deux chiffres dans certaines zones.10

Une analyse minutieuse des informations concrètes dont nous disposons actuellement sur le marché immobilier (la plupart étant inclues dans ce rapport) illustre qu'il n'est vraiment pas "trop tard" pour investir dans ce marché en croissance.

La demande dépasse l'offre dans les zones ultra-prime

La demande dans les zones les plus cotées de Marbella est supérieure à l'offre, vu le fait qu'elles sont complètement consolidées. Cela fait grimper les prix, comme on peut observer dans la zone "côté-plage" de la Mille d'Or. Un exemple concret de ce phénomène est la zone de Puente Romano, où les prix ont presque doublé dans certains cas depuis que le marché toucha le fond en 2011. L'appartement typique de deux chambres à coucher qui se vendait en 2011 pour 600 000€ s'est de nouveau vendu à la fin de 2017 pour 1 150 000€. Un autre appartement, celui-ci d'une chambre, à l'intérieur du complexe de l'Hôtel Puente Romano qui fut acheté pour 375 000€ en 2012 et fut complètement rénové vient d'être vendu pour 825 000€.

Une autre zone fortement cotée est le complexe "Casablanca", à l'ouest de l'hôtel Meliá Don Pepe, à quelques pas de la plage et du centre de Marbella, où les prix ont presque doublé. Dans cette zone, l'existence d'une construction ancienne n'a pratiquement plus d'influence sur le prix de la parcelle. Un autre exemple illustratif de ce phénomène est le contrat de vente d'une villa "côté-plage" de la Mille d'Or avec une parcelle d'environ 4 800 m2 et une magnifique maison de plus de 1 000 m2 construits, qui a atteint le chiffre de 16 000 000€. L'acheteur est un investisseur dont l'intention est de démolir le logement et de construire trois villas ultramodernes à la place.

Ces exemples démontrent clairement ce qui se produit quand il ne reste plus de terrain disponible dans des zones très cotées, et indiquent également la solidité et la consistance du marché immobilier de Marbella.

Heureusement pour ceux qui ne peuvent plus se permettre d'acheter dans les rares zones ultra-prime de Marbella (et pour ceux qui n'ont jamais été intéressés), les prix des logements dans de nombreuses zones résidentielles sont encore en-dessous des sommets de 2007.

La demande de villas de 4 millions d'euros ou plus

Malgré le manque notable de statistiques fiables, notre meilleure estimation nous indique que les ventes de logements au-dessus des quatre millions d'euros se sont significativement améliorées en 2017 en comparaison avec l'année antérieure, augmentant de 20 et 25 en 2016 à 40 et 45 en el 2017. Nous avons obtenu ce chiffre par le biais d'enquêtes réalisées auprès des agences immobilières leaders dans la zone, en plus de notre connaissance du marché et de nos propres registres.

Un grand nombre de logements de construction récente ou rénovés dans cet intervalle de prix a été mis sur le marché immobilier en 2017 et 2018, avec comme cible des acheteurs soigneusement sélectionnés, qui exigent les meilleures qualités et sont prêts à les payer.

Le segment du marché à l'activité majeure

Actuellement, les segments du marché qui jouissent d'une majeure solidité et force sont ceux des appartements d'entre 200 000€ et 1 500 000€, et des villas d'entre 700 000€ et 2 500 000€.

De nombreux logements situés dans les meilleures zones résidentielles qui furent construits il y a 20, 30 ans ou plus, sont vendus soit pour être démolis et reconstruits, ou pour être complètement rénovés, dans certains cas par des particuliers et dans d'autres par des promoteurs spécialisés.

MPMR-2018-photo4

L'entreprise d'une famille norvégienne, qui achète des propriétés et les rénove en utilisant design, finitions et décoration de haut niveau et détail pour les revendre ensuite, a un grand succès. Entre 2015 et 2017, cette entreprise a rénové et vendu 15 propriétés en un temps record, quatre semaines en moyenne seulement depuis leur sortie sur le marché (alors que sur le marché normal de revente, elles mettent fréquemment minimum un an).

Les prix de vente de ces immeubles ont oscillé entre trois millions et les presque sept millions d'euros et toutes, sauf une, étaient situées à Nueva Andalucía. C'est un exemple évident de la manière d'offrir le "produit correct" à une clientèle exigeante qui recherche les propriétés les plus modernes et élégantes sur le marché actuel à des prix réalistes.

Ils ont huit autres projets en phase de développement qui seront mis graduellement sur le marché à partir de cet été, et qui seront tous disponibles à travers Panorama.

Il y a actuellement de nombreux autres professionnels qui se consacrent à la même activité.

Nouveaux projets

La vente de logements en construction et sur plan fait l'objet d'une activité fébrile dans la zone de Marbella.

Le chiffre total de nouvelles promotions mises sur le marché et les unités construites en 2017 est un peu plus petit que celui de 2016. Toutefois, le nombre d'investisseurs et de clients privés est en augmentation, motivés spécialement par les fabuleux nouveaux projets qui ont démarré à la fin de l'année 2017 et au début de 2018.

Nous avons confectionné une liste, qui à notre avis est représentative du marché actuel, et qui contient 61 nouveaux projets de logements dans les zones de Marbella, Estepona, Benahavís et Ojén qui sont en vente depuis 2016. Ces nouvelles promotions offrent des propriétés à des prix compris entre 200 000€ et 4 000 000€, et comprennent un total de 2 657 logements.

Parmi ces propriétés, 61% s'est déjà vendu ou est en processus de vente, et un nombre considérable est encore en phase de construction. La plupart de ces projets auront des phases ultérieures qui n'ont pas encore été mises sur le marché.

Cette quantité de propriétés, plus les nouveaux projets qui seront prochainement mis sur le marché, offrent à l'acheteur d'aujourd'hui une grande variété de logements contemporains et modernes. L'offre inclut villas et appartements en vente sur plan à des prix compétitifs, d'autres encore en construction (avec le grand avantage de pouvoir les payer à crédit), et d'autres qui sont déjà terminés et prêts pour y vivre tout de suite.

Dans le but d'illustrer que le cycle de construction ne fait que commencer, il suffit d'observer le nombre de projets qui ont été approuvés par le Collège des Architectes de Malaga pour toute la province en 2017 : en 2017, un total de 4 895 logements seulement fut approuvé, en comparaison avec les 45 000 approuvés en 2007.11

MPMR-2018-photo5

Le tourisme bat des records pour la cinquième année consécutive

Dans une zone si reconnue pour son offre de "tourisme résidentiel", c'est-à-dire, un tourisme basé sur l'achat et l'occupation de logements de seconde résidence, les ventes immobilières sont étroitement liées au nombre de touristes qui la visitent, et même encore plus vu le pouvoir d'acquisition élevé de ces touristes, attirés par le style de vie mondialement reconnu qu'offre Marbella.

Pour la première fois dans l'histoire, l'Espagne a dépassé les États-Unis en ce qui concerne les visiteurs internationaux. Elle a obtenu un nouveau record de 82 millions de touristes étrangers en 2017, progressant ainsi jusqu'à la seconde place à l'échelle mondiale, derrière la France.

Cette augmentation continue est due, en partie, à l'inquiétude quant à la sécurité dans certaines destinations touristiques qui étaient d'habitude très prisées, comme l'Égypte, la Turquie et le Nord de l'Afrique, ainsi qu'à l'excellente infrastructure de l'industrie hôtelière qu'offre l'Espagne. Près de 18 millions de touristes britanniques ont visité l'Espagne en 2017. À la seconde et troisième place se trouvent les Allemands, avec 11,4 millions de visiteurs, et les Français, avec 10,7 millions, respectivement.12

Le même phénomène se produit à la Costa del Sol, avec des augmentations historiques des arrivées de vols enregistrés à l'aéroport de Malaga, plus de 18,5 millions de passagers en 2017, ce qui représente une augmentation de 11,7% par rapport aux arrivées en 2016.13

Toute la Costa del Sol, et spécialement Marbella, profitent de cette augmentation, surtout du segment touristique avec un pouvoir d'achat majeur. Selon l'Institut national des Statistiques (INE), l'augmentation des nuitées hôtelières en 2017 fut de 6,61% en comparaison avec l'année précédente.

MPMR-2018-photo1

Davantage de touristes durant les mois d'hiver

Contrairement à la majorité des destinations touristiques qui "ferment" à la fin du mois de septembre et retournent lentement à l'activité au printemps, Marbella reste "ouverte" les 12 mois de l'année. L'augmentation de touristes en-dehors des mois de juillet et août fait que la saison basse et moyenne se prolonge et que celle de l'hiver s'écourte.

La Maire de Marbella a publié un chiffre surprenant : en janvier 2018, Marbella a reçu un total de 28 630 visiteurs, ce qui représente une augmentation de 18,49% en comparaison avec janvier 2017.14 Selon l'INE, plus de 74% des visiteurs furent des étrangers, ce qui montre une augmentation de 24,5% en comparaison avec l'année précédente.

En effet, pour nous qui vivons à Marbella durant toute l'année, l'activité en général durant l'automne ressemble plus à celle de la haute saison ; et les mois d'hiver nous rappellent ceux du printemps de jadis.

Cette augmentation de l'activité durant la basse saison est un autre indice que la popularité de Marbella continue à évoluer, étant donné que de plus en plus de gens cherchent à s'échapper des hivers rigoureux qui secouent le reste de l'Europe et viennent visiter cette destination méditerranéenne de qualité au point le plus méridional de toute l'Europe.

Le prix des locations augmente spectaculairement de 20,8% en un an

Le marché de la location à Marbella vit un fort redressement, avec une augmentation de la demande et des prix à des niveaux sans précédents, spécialement pour les propriétés de luxe et modernes avec surveillance. Le portail immobilier enalquiler.com estime que le prix de la location a augmenté de 20,8%15 de janvier 2017 à janvier 2018.

Puerto-Banus-Marbella

Le portail immobilier idealista.com confirme que l'augmentation du prix des locations dans toute la province de Malaga s'élève à 15,4%.16

Le marché de la location de courte durée s'est également réactivé de la même façon. Par ailleurs, le Gouvernement d'Andalousie a introduit quelques modifications dans la législation dans le but de réguler le marché des locations pour le rendre plus structuré et normalisé.

L'accélération de l'économie de Marbella

L'argent attire l'argent. De nouveaux commerces ouvrent partout : en 2017 il y eut une augmentation nette de 924 entreprises de nouvelle création dans la municipalité de Marbella. 17

Parmi les hôtels de cinq étoiles de Marbella, cinq ont confirmé avoir obtenu les niveaux d'occupation et bénéfices maximaux en 2017. L'affluence de touristes de qualité et la croissante popularité de Marbella ont encouragé la rénovation des anciens hôtels et l'ouverture de nouveaux :

  • L'emblématique hôtel Don Miguel, avec 486 chambres, situé juste à côté du centre de Marbella et fermé durant plus d'une décade est en train d'être rénové pour un montant total de 65 millions d'euros. Il ouvrira ses portes au printemps 2019 et sera de nouveau géré par le Club Med, comme avant sa fermeture.
  • Quatre nouveaux hôtels boutiques seront ouverts dans le vieux centre de Marbella. Deux seront terminés au milieu de l'année 2018 et seront gérés par l'entreprise suisse Rhône Property, en collaboration avec d'autres associés britanniques. Aux dires de Miguel Cerván, directeur général de Rhône, ils seront destinés au segment du marché qui souhaite découvrir "l''authentique' Marbella, la ville typique et traditionnelle très peu connue".18
  • Le mythique hôtel-restaurant La Fonda dans le vieux centre a été finalement vendu à un groupe qatarien qui va le rénover complètement pour qu'il retrouve son ancienne splendeur. Le nouvel hôtel proposera environ 21 chambres et son inauguration est prévue pour Pâques de l'année 2020.
  • Un nouvel hôtel boutique, The Touch Puerto Banús, a ouvert ses portes à Cortijo Blanco à la fin de l'année dernière, composé de 11 suites luxueuses.
  • Le promoteur Platinum Estates a dévoilé ses projets d'ouvrir un nouvel Hôtel W au bord de la plage, de 240 chambres, dont 140 seront des appartements touristiques, selon les informations de la Mairie et du promoteur lui-même. Le projet est conçu par le Rockwell Group et son ouverture est prévue en 2021. Ce fascinant projet d'avant-garde n'est qu'un des exemples de l'évolution rapide de Marbella.19
  • La nouvelle la plus importante pour cette année est l'ouverture, à Pâques, de l'hôtel exclusif réservé aux adultes, Nobu, à Puente Romano, la seizième ouverture de la chaîne appartenant à l'acteur légendaire Robert de Niro, et au mondialement connu chef Nobuyuki Matsuhisa. Cet hôtel exclusif, dont la réception se trouve à côté de l'agence de Panorama à Puente Romano, est le résultat de la rénovation totale d'une partie de l'emblématique hôtel cinq étoiles Puente Romano. Il s'agit d'un hôtel à l'intérieur d'un autre hôtel, qui sera composé de 49 chambres et suites entourant la Plaza de Puente Romano, où le restaurant Nobu a ouvert ses portes l'année passée.

MPMR-2018-photo7 snall

En plus de cette extraordinaire activité hôtelière, il existe actuellement plusieurs facteurs qui entrent en jeu et qui sont essentiels au moment d'analyser l'impact de l'évolution positive de Marbella dans la zone. La liste est trop longue pour l'inclure dans ce rapport, mais en voici quelques exemples : "l'extraordinaire offre gastronomique de la localité, avec plus de cinq cents établissements et le privilège de compter sur cinq étoiles Michelin, la ville avec le plus grand nombre de ces récompenses en Andalousie"20, et le grand nombre d'évènements et variété de spectacles qui sont organisés à Marbella (tournois de golf, la Coupe Davis, le festival de musique Starlite, qui confirme sa continuité dans la ville avec une affiche pour cet été encore plus impressionnante).

Que nous réserve l'avenir ?

  • En général, le marché immobilier profite d'une très bonne santé : tous les indicateurs qui confirment que le marché est à la hausse, en plus de la croissance de l'économie au niveau national, régional et local, sont réunis.
  • Si nous observons le graphique qui reflète l'évolution du volume des ventes, le marché immobilier de Marbella progresse clairement petit à petit, sans pouvoir le qualifier de "boom", même si les prix ont déjà commencé à augmenter de nouveau.
  • Les prochaines années seront probablement caractérisées par un développement et une croissance graduelle de la zone, en évitant la surchauffe du marché comme par le passé. Certes, tout dépendra de l'évolution économique du grand nombre de pays dont les citoyens sont la cible de l'offre immobilière de luxe de la zone de Marbella.
  • L'augmentation du volume des ventes du marché immobilier de Marbella sera modérée jusqu'à ce que :
    - La Mairie arrive à son objectif de concéder les permis de bâtir dans un délai raisonnable, et
    - Un nouveau Plan général d'Aménagement urbain qui résolve les problèmes urbanistiques subis par Marbella depuis le milieu des années quatre-vingt-dix soit définitivement approuvé, et que davantage de sol soit libéré pour la nouvelle construction.
  • Estepona, Benahavís et même Ojén continueront à profiter d'un marché avec une tendance à la hausse, supérieure même à celle de Marbella, en raison non seulement des difficultés qui affectent notre ville, indiquées ci-dessus, mais aussi en raison des caractéristiques intrinsèques de ces municipalités, qui attirent des acheteurs de tous les coins du monde.

MPMR-2018-photo8

  • En attendant, de nombreux logements spectaculaires de construction récente ou complètement rénovés seront mis sur le marché à Marbella, avec des niveaux record de qualité de construction et design, à des prix supérieurs aux sommets de 2006-2007.
  • L'activité du marché de revente dans les zones les plus consolidées de Marbella continuera à être forte.
  • Par ailleurs, les gouvernements locaux, régional et national envisagent l'introduction de grandes améliorations, incluant l'élimination du péage de l'autoroute, la possibilité d'amener le chemin de fer jusqu'à Marbella (l'unique ville espagnole de sa dimension qui ne dispose pas de service ferroviaire), ou la possibilité de la création d'un autre port de plaisance, notamment.21

Est-ce le bon moment pour acheter à Marbella ?

Pour ceux dont l'objectif est l'amélioration de leur style de vie, n'importe quel moment est bon pour acheter à Marbella. Cela a toujours été le facteur le plus influant et fondamental pour ceux qui achètent des biens immobiliers à Marbella.

Du point de vue de l'investisseur, même si les prix ont commencé à augmenter de nouveau, ils n'ont pas encore atteint les sommets de 2006 et 2007 dans la majeure partie de la municipalité. Les crédits hypothécaires fixes et variables à des taux d'intérêt à des minimums historiques sont actuellement très habituels, et le tourisme bat des records chaque année.

Aussi bien l'économie nationale que la locale s'accélèrent considérablement, et le marché espagnol achète de nouveau à Marbella. Pensons également aux grands capitaux et aux fonds d'investissement internationaux, qui dans le passé avaient délaissé Marbella, mais qui depuis 2012 ont investi des centaines de millions d'euros dans l'achat d'importants terrains à construire sur toute la Costa del Sol, misant sur le succès qu'offre à moyen et long terme le tourisme résidentiel de cette zone, connue durant des décades comme la "Californie d'Europe".

La grande quantité de preuves irréfutables de l'évolution positive du marché immobilier de Marbella mènera, sans doute, à en arriver à la conclusion que l'année 2018 et les années à venir représentent un moment exceptionnel, peut-être même une opportunité historique, pour acquérir des propriétés dans cette zone, tandis que Marbella se trouve encore au seuil de la splendeur d'une nouvelle époque dorée.

Copyright © 2018 Panorama Properties S.L.  

Footnotes
1. EL Pays Economía : "Le logement va tout droit vers un autre cycle doré mais sans excès", 26 février, 2018
2. EL Pays Economía : "Promoteurs et banque prévoient un cycle immobilier à la hausse jusqu'en 2022", 26 février, 2018
3. EL Pays Economía "L'achat de logements a augmenté de 14,6% en 2017...", 13 février, 2018
4. ABC Economía "L'achat de logements monte en flèche de 14,6% en 2017..." 13 février, 2018
5. Registadores En España "Le prix du logement augmente de 7,6% en 2017",19 février, 2018
6. Land Registry http://registradores.org/wp-content/estadisticas/propriedad/eri/ERI_Anuario_2016.pdf(page 67)
7. SUR Vivienda "Le prix du logement augmente de plus de 7% en 2017..." 20 février, 2018
8. SUR Marbella-Estepona : "Marbella projette de réduire à trois mois..." 3 janvier, 2018
9. AURA "Registrars : House Prices Rose by 7.6% in 2017" 19 février, 2018
10. SUR Málaga: "Assistons-nous à une possible nouvelle bulle immobilière ?", 22 janvier, 2018
11. SUR Málaga : "Les projets de nouveaux logements augmentent de 60% dans la province", 24 janvier, 2018
12. REUTERS : "Spain international tourism breaks records for fifth straight year" 11 janvier, 2018
13. AENA : Département des Statistiques, Données provisoires 2017
14. Excmo. Ayuntamiento de Marbella : "Marbella enregistre en janvier une augmentation de voyageurs..." 25 février, 2018
15. Enalquiler : "Évolution des locations à Marbella (Malaga)"
16. Idealista : "Évolution du prix des logements en location en 2017"
17. Málaga Hoy : "Marbella clôture 2017 avec plus de 900 entreprises de nouvelle création" 29 janvier, 2018
18. EuroWeekly News : "Four new luxury hotels to open in Marbella" 21 janvier, 2018
19. SUR Málaga : "La chaîne hôtelière W présente son projet pour Marbella, qui sera inauguré en 2021", 13 mars, 2018
20. Marbella Directo : "Marbella parie à Fitur sur l'innovation et les grands évènements en vue de consolider son leadership touristique", 17 janvier, 2018
21. SUR Marbella-Estepona : "Le Ministre des Travaux publics présente aujourd'hui l'étude pour l'accès ferroviaire à Marbella", 27 janvier, 2018


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share